Rémi BÉNARD

Rémi, une enfance haute en couleur, Joie !!!!

Une adolescence expérimentale de l’interdit. Prises de risques.

Une croissance introspective, acceptation des résultats issu de l’expérience « vie ».

Un début de maturation, réminiscence de l’enfant intérieur.

Acceptation de la joie ! Il peint !

Démarche artistique

Une recherche de vérité. Une démarche personnelle. Une introspection. Une méditation.

Pourquoi je peins ?

Donner du sens ! Transmettre un message de joie, un message d’amour pour les générations futures. Après 30 ans de méditation, de réalisation du soi, de recherche chamanique et spirituelle, le TAO ! J’essaie de laisser une trace de mon passage sur terre, que ce travail personnel participe à l’éveil de l’humanité, au respect de la terre, des autres et d’abord de soi-même ! Mes enseignants sont les enfants, leur « innocence » !!!!. Ils me guident et je respecte leur grandeur d’âme naturellement !

Mon approche autodidacte a été récurrente durant toute ma vie. C’est au travers de mes expériences que j’apprends. Beaucoup d’erreurs qui sont devenues des leçons. Mes expériences de vie m’ont fait découvrir l’amour vibratoire, sans les mots du mental, je vibre sur une fréquence amour-pure-intention. Je transpose cette vibration sur mes toiles, elles sont vivantes.

Mes deux passions viscérales, mon Fils, Noé, depuis sa naissance et bien avant déjà, je veille à être porté par son innocence, c’est ma seule volonté ! Mon autre passion, ma compagne, qui m’inspire une sensualité qui dévore mon contrôle mental déjà quasi annihilé par Noé pour ne laisser place qu’à l’ amour

Mon axe de travail est « le changement » car il n’y a que le changement qui ne change pas – dixit Bouddha –  ! En perpétuelle remise en cause, en évolution, mon art se caractérise par ce changement, il se présente sous forme de phases selon « L’instant Présent » que je vis. Tantôt avec des couleurs très noires quand je suis dans une phase introspective, des couleurs vives quand j’émerge, des « petits bonhommes » quand la vie ralentit ou bien des explosions de mouvements quand l’énergie du changement s’exalte. Mon style peut varier du tout au tout, puisque ma seule stabilité est de changer en permanence, le mouvement perpétuel, l’impermanence.

Ma technique : Aucune, je n’ai aucune technique sauf l’expression de mon cœur au service de l’amour et du respect que je porte à mon fils et ma compagne !!!! De l’art brut d’où emerge l’expression de « Ki je suis », emplie de sensibilité et de vibration.

Braque et Cézanne m’ont toujours fasciné, Van Gogh m’émerveille de lumière, Soulages dans l’outrenoir profond de sens, puis plus récemment Kandinsky

Aujourd’hui je peins toujours de l’énergie en mouvement, mais aussi des histoires, des instants. Mon grand amour des émotions (l’eau), me fait choisir des tailles de toiles différentes en fonction de la sensibilité à transmettre, des petites pour des instants et de plus grandes pour des histoires plus complexes, il y a comme une mise en scène du phénomène micro-macro mais émotionnel.

Mon rêve : Un orphelinat, pour les enfants qui m’ont tant donné ! 

Biographie

Sa carrière d’artiste commence très tôt, dès Sa naissance, le 17 avril 1974, il ouvre les yeux pour la première fois, « Ma maman est belle», c’est le début d’un apprentissage de l’amour, du beau, du bon.

Issu d’une famille artistique et chamanique par ses grands-mères, elles expriment un puissant « Rémi, il faut le laisser faire comme il veut ». Elles sont les artistes de la famille par leurs sensibilités exacerbées et lui transmettent quelque chose de grand : le respect.

Toute son adolescence est baignée par des visites de musées, églises, mosquées avec ces parents, ces visites pénètrent au plus profond de lui, il apprends à regarder l’art. Il critique, juge comme le font les ignorants. Mais au fond de lui, il aime !

C’est en 1999 qu’il découvre le métier d’alchimiste vinicole, il recommence à exercer artistiquement, pendant 20 ans, médaille sur médaille, primé dans les 100 meilleurs du monde. Puis de domaines en châteaux, le monde du vin devient une industrie de spéculation financière, il ne peux plus exprimer son art, il quitte ce métier sans regret.

C’est en 2012 ????? « Il s’est passé quelque chose en moi pendant la nuit ». De cet instant magique où il redevient enfant, le chamane s’est réveillé ! Il achète de la peinture acrylique , il devient quasi addict à l’expression picturale.

La naissance de son Fils Noé, est l’élément le plus important de sa vie. En 2015 Noé Paul Tao Bénard arrive sur terre. La vie commence !

Ses ami(es), sa famille trouvent que ce qu’il fait est beau, disent que ce qu’il fait les touche. C’est en 2018 qu’il décide de faire de la peinture son métier. Rémi, il ne s’arrêtera plus. Et plus rien ne l’arrêtera dans l’expression de son art, de « ki je suis » comme il aime le dire.

En 2020, Noé parle d’Orion. Il suit les directives de son maître d’innocence et fait un tableau nommé « Orion, ici la terre », Il reçoit un coup de cœur dans un concours international. ABSTRACTART 2021

Année 2021, une grande année.

– Il se professionnalise, début de quelque chose avec Christian Lange, il rentre dans sa galerie en ligne https://www.artcollect.store/.

– Sur les traces de Cézanne, au moulin du Tholonet(13) première exposition solo, les gens sortent tous de l’exposition avec un énorme sourire, déluge de compliments, beaucoup de ventes, formidable expérience qui affirme sa confiance en lui

– Le S’mart, Aix (13) ; Rencontre avec une grande peintre V.Faravel. Première vraie confrontation avec le monde de l’art.

Création d’un site internet, mise en œuvre d’une restructuration profonde, en 2022, les choses se mettent en place…A venir, une exposition à Monaco grâce à Christian Lange et sa compagne…

« Toute ma vie je ne suis qu’animé par cette recherche du bon, du beau. Même dans le plus profond de mes ténèbres je trouve du beau, je m’illumine à chaque fois que je ressens cette vibration d’amour qui fait que les choses sont belles et bonnes » Dit le Chaman-libre qu’il est devenu.

0 commentaires

Soumettre un commentaire