René-Augustin BOUGOURD

René-Augustin BOUGOURD

René-Augustin BOUGOURD

Né en 1950, professeur d’Histoire-Géographie jusqu’en 2010, René-Augustin BOUGOURD se revendique comme un homme d’images, avec une production photographique et audiovisuelle ininterrompue depuis le début des années 1970.

Réalisateur de plus d’une soixantaine de productions audiovisuelles fondées sur la mise en écran d’images panoramiques, il a souvent été récompensé au Multiphot de Chelles, mais aussi au Festival de l’Image du bout du monde du Guilvinec, sélectionné pour le festival des Globe-Trotters, et plus récemment primé aux festivals de Hayange ou Mourenx. Remporte le Trophée de Paris en 2015, le Grand prix de la ville d’Epinal en 2016. A projeté ses images panoramiques sur les murs de l’église de Saint-Nectaire en 1990 et le chœur de la basilique de Saint-Denis en 2003. Ses réalisations ont été visibles au Théâtre Daniel Sorano dans les années 1980-2000 lors des soirées organisées par Vincennes Images dont il était coordinateur de la production audiovisuelle jusqu’en 2003.

Il veut s’inscrire dans l’héritage des peintres de sa famille, Auguste et Cécile Bougourd, dont il ne cesse d’interroger l’œuvre et travaille à constituer le catalogue. À partir des collections familiales, il a organisé avec l’équipe du musée de Pont-Audemer une exposition de leurs œuvres en 2012 « Du paysage normand à l’Orientalisme ».

Sa longue pratique de la projection multi-images, impliquant du temps de l’argentique la mise en œuvre de 9 à 12 projecteurs, l’a familiarisé avec la construction d’un discours en images sur l’écran, et maintenant, sur les cimaises.

Il retrouve le plaisir d’exposer des images sur support papier avec le Photo-Club Pavillonnais dont il est président de 2014 à 2019. A présenté deux expositions sur New-York en 2014 : « Dans un univers minéral » à l’Office de Tourisme d’Aulnay-sous-bois, puis « Tour à Tour » à l’Espace des Arts des Pavillons-sous-bois. En 2015 expose le « Polyptique new-yorkais » à l’Artistic Garage de Neuilly-sur Marne. Au Centre Culturel de Chelles, expose à nouveau « Tour à Tour » en mars 2018, et « Roma Amor » en 2019. En janvier 2020 à l’Espace des Arts des Pavillons-sous-bois, c’est une exposition intitulée «  Les Visiteurs » (des musées d’art moderne). On a pu voir en mars 2022 au Parc de la Poudrerie de Sevran « Des Arbres et des Hommes » centrée sur les « trognes » des rives de la Rivière du Bono et à la maison du Phare de Quiberon « Rivages », consacrée aux plages et marais des environs de Locmariaquer (Morbihan). À venir en janvier 2023, une exposition « Berlin en manteau d’Arlequin » aux Pavillons-sous bois, suivie en avril-mai au parc du Sausset à Aulnay-sous-bois puis en août au Bono par « Des Arbres et des Hommes », et en juillet « La Passion du Bois d’amour » en la chapelle Locmaria de Saint-Yvi (Finistère).

Emilie Sénéchal

Emilie Sénéchal

Emilie Sénéchal

Biographie

Je suis Émilie Sénéchal, autodidacte dans mon art, je vous invite à voyager au fil de mon imaginaire.

Passionnée d’art créatif depuis l’enfance, j’ai toujours aimé m’exprimer en dessin, en peinture, en modelage, toucher à tout et en mettre partout.

J’ai suivi plusieurs voies professionnelles, du monde Hippique, au commerce, en passant par l’Assistanat et les métiers de l’Eau…

Mais la vie laisse sur son chemin des cadeaux plus ou moins heureux. Il était nécessaire pour moi de faire une pause, de trouver ma bulle d’oxygène, de bien-être et de réconfort. 

De nature curieuse et aimant tester les choses par moi-même, je m’essaie à la peinture en 2018. 

Face à une toile blanche, l’inspiration me vient et me laisse aller au gré de mon pinceau. 

Je découvre ce fascinant langage où j’arrive à coucher mes émotions, là où les mots me sont plus difficiles. J’oublie tout, je me laisse guider par mes émotions, j’apprends à les écouter. Mes toiles reflètent des sentiments, vrais et forts, que j’offre timidement en lecture, guidée par les encouragements de mes proches.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l'office de tourisme de Fontainebleau

Patricia MORIN

Patricia MORIN

Patricia MORIN

Je suis autodidacte, j’ai découvert la peinture en 1991 par des cours de peinture dispensés par l’École de Barbizon.

Je souhaite tout d’abord commencer par le dessin, on l’oublie trop souvent, c’est à la feuille que je confis mes premières émotions.

Certains de mes tableaux sont des études de motifs saisis sur le vif dans la nature, se sentir en osmose avec celle-ci est important pour pouvoir y transposer en peinture l’idée la plus vivante et la plus lumineuse possible, mais tout en restant dans une atmosphère mystérieuse…

En conclusion, la sensibilité, l’émotion et la simplicité sont les principales caractéristiques d’un tableau ainsi qu’un mélange de vérité et de poésie.

Catherine BANTWELL HUIBAN

Catherine BANTWELL HUIBAN

Catherine BANTWELL HUIBAN

C’est à partir de 1994, que j’ai découvert ce qui deviendra pour moi une grande passion : LA PEINTURE.

La peinture me permet d’extérioriser mes sentiments, de les exprimer avec simplicité. Laissant aller mes émotions, la toile reçoit avec spontanéité les différentes touches que je lui impose, et qui traduisent mes sensations du moment.

Alternant paysages, natures mortes et fleurs, j’essaye d’interpréter avec délicatesse l’atmosphère douce et tendre des choses qui m’entourent. J’aime jouer avec les ombres et les lumières, créer des univers tout en harmonie, concevoir des ambiances poétiques que l’on retrouve au détour des chemins ou bien, qui sortent directement de mon imagination.

Au cours de toutes ces années, j’ai participé à différents salons et expositions au cours desquels j’ai parfois été récompensée et obtenu différents « Prix  ».

Eric VANEL

Eric VANEL

Eric VANEL

Après des études d’ingénieur et de design industriel, et plus de 20 ans passées à travailler dans l’industrie automobile, Eric Vanel découvre la sculpture au seuil de la quarantaine. Quelques années plus tard, après avoir cotoyé plusieurs sculpteurs professionnels, cet art prend une dimension majeure dans sa vie.
Son travail prend sa source dans sa fascination pour le langage du corps humain, du visage, dans les émotions qu’une pose ou un regard peut produire. Dans chacune de ses œuvres, il cherche à construire, à raconter une histoire qui utilise ce langage, à créer une attitude.
Dans ses compositions, l’équilibre est fondamental. Mais le déséquilibre également. En tant que sculpteur figuratif contemporain, il essaye de garder sa liberté en respectant les codes académiques, mais sans être lié à eux, façonnant son propre chemin dans la création artistique.

Biography

After studying engineering and industrial design, and more than 20 years spent working in the automotive industry, Eric Vanel discovers sculpture on the beginning of his forties. A few years later, after having learned from several professional sculptors, this art takes a major dimension in his life.
His work is rooted in his fascination for the language of the human body, the face, in the emotions that a pose or a gaze can produce. In each of his artworks, he seeks to build, to tell a story that uses this language, to create an attitude.
In his compositions, balance is fundamental. But as well the unbalance. As a contemporary figurative sculptor, he tries to keep his freedom by respecting academic codes, but without being bound to them, shaping his own path in artistic creation.

Philippe Savi

Philippe Savi

Philippe Savi

Ingénieur en électronique et informatique, j’ai découvert la photographie dès l’âge de 15 ans, la grande époque de l’argentique, ou je me suis familiarisé aux techniques de développement, couleur et noir et blanc.

Dès le début des années 2000 j’ai basculé vers le numérique. Passionné de voyages mes sujets de prédilection photographique se tournent vers la nature, la simplicité, le graphisme, sans oublier les rapports humains. Devenu professionnel en 2008, je me suis spécialisé dans la photographie de mariage, de sport, de spectacle, de studio et dans le tirage artistique.
Aujourd’hui, retraité, je me consacre aux voyages et à la photo. Je suis aussi animateur dans un club photo à Melun.

Démarche artistique
Ma démarche est orientée vers la mise en images de la beauté de la nature sur des sujets aussi bien paysagers, animaliers ou humains en en faisant ressortir le coté onirique.
Mes œuvres photographiques sont créées afin d’être une invitation aux rêves.
Photographe professionnel à la retraite depuis janvier 2020

Anne Flore TARNAUD

Anne Flore TARNAUD

Anne Flore TARNAUD

Anne flore Tarnaud est photographe et vidéaste d’aventure. Elle réalise des projets documentaires, films courts, reportage d’aventure dans le milieux extrême. Sortir de sa zone de confort c’est son rôle principal lors de ses missions afin de récolter des images dans le but de les montrer au grand public.
Filmer dans des lieux naturels, loin et avec des particularités environnementales complexes, c’est sa passion et sa spécialité. Vous pouvez la rencontrer au sommet du Kilimandjaro avec son appareil photo ou dans la forêt, car elle adore les défis. Ce qui l’inspire à faire ce travail c’est de partager des histoires inspirantes. Elle a pour mission d’engager les gens à en apprendre davantage sur le sujet de la conservation de la nature et sur le dépassement de soi.

Découvrez l’inteview d’Anne Flore Tarnaud

sur Apple Podcasts

Suivez l’artiste sur instagram

Monique Anna Michel

Monique Anna Michel

Monique Anna Michel

Monique Anna MICHEL, originaire de Haute-Savoie en France, est issue d’une famille de photographes professionnels. Titulaire d’un doctorat de Lettres, elle a enseigné la littérature et la langue françaises en Guyane (Cayenne), aux Etats-Unis (Louisiane et Caroline du Sud) de même qu’au Moyen-Orient (Syrie, Emirats-Arabes-Unis, Yémen) et en Afrique (Gabon, Sénégal, Egypte). Elle est actuellement formatrice linguistique en région parisienne. Ses nombreux voyages à travers le monde et son goût pour la nature l’ont amenée à développer une passion pour la photographie. Ses paysages poétiques et parfois abstraits trouvent leur principale source d’inspiration dans la peinture impressionniste et moderne. Ses photos de la nature captent des lieux réels avec l’intention d’en extraire la part d’imaginaire à travers des sélections de scènes,
des gros plans sur des éléments singuliers, des jeux d’éclairage et de couleurs. En tant que
photographe, Monique Anna, sinscrit dans une démarche universelle en cherchant à donner à
son travail une dimension spirituelle et philosophique.
Prix (Award) : Artmajeur Award 2015, category silver (argent).

Expositions

Du 06/11/2014 au 23/01/2015 : Un Monde Magique, exposition en solo de 50 photos de paysages du Sud des Etats-Unis en couleur et en noir et blanc comprenant trois séries: Les Jardins de la Terre", "Entre Ciel et Eau ;Le Passage du Temps, Bowie Arts Center, Due West, South Carolina (USA).

Du 18/10/2019 au 20/10/2019 : Art Shopping, exposition collective au Carrousel du Louvre à Paris, France, en partenariat avec la galerie Beauté Du Matin Calme (dans le Village Suisse à Paris).

Du 01/11/2019 au 06/11/2019 : Regards croisés : Paris, Séoul, Pékin, exposition collective à Calm Belt Gallery à Pékin (Beijing), Chine, en collaboration avec la galerie Beauté du Matin Calme à Paris.

Du 06/10/2021 au 12/10/2021 : La photographie impressionniste, exposition en solo de 18 photographies numériques en couleurs d’inspiration impressionniste à La Galerie Beauté Du Matin Calme à Paris 15 ème.

Du 16/12/2021 au 24/12/2021 : Marché de Noël, exposition collective, Galerie Beauté du Matin Calme, Village Suisse, Paris 15ème.

Du 02/06/2022 au 29/06/2022 : Regards, exposition collective, Galerie Roz in Winter, à Barbizon.

Pierre Genouvrier

Pierre Genouvrier

Pierre Genouvrier

Sculpteur-plasticien de 28 ans je suis né en banlieue parisienne entre immeubles et champs.

J’ai longtemps hésité pendant l’adolescence entre passions artistiques : le dessin et le cinéma ; et passions scientifiques : la géologie et l’évolution du vivant ; je me suis orienté dans un premier temps vers le milieu du dessin animé et du cinéma, fasciné par l’œuvre collective qu’est un film.
C’est lors d’un exercice pour mieux appréhender les volumes en animation que j’ai découvert la sculpture, et elle ne m’a plus quitté.
Aujourd’hui c’est aux Lilas en proche banlieue parisienne que je crée dans mon atelier, m’en échappant régulièrement pour aller à la rencontre de la faune vivante qui est devenue au fil du temps mon sujet de recherche.
Mes sculptures abordent la faune en mouvement, s’inspirant du bestiaire préhistorique dans l’art pariétal, mais aussi le Futurisme et les expérimentations photographiques de la Chronophotographie.
Mon travail s’appuie également sur la paléontologie et le travail des biologistes de l’évolution. Parcourir les collections des muséums d’histoire naturelle et travailler sur l’anatomie comparée est central dans ma pratique.

Il s’agit pour moi d’essayer d’appréhender une espèce, une branche du vivant, en ne représentant pas un individu mais une multiplicité d’êtres mouvants.

Si le cinéma d’animation n’est plus mon quotidien il continu à influencer mon travail. Le mouvement, en animation est découpé en poses clés et en intervalles.

Chaque pose clé est une note, et les intervalles lient ces notes entre elles. Il s’en dégage un rythme, un élan suivi d’effondrement, des pulsations des renflements suivi par des contractions.
Claudie Léger

Claudie Léger

Claudie Léger

En quelques mots…
J’ai longtemps cherché à exprimer quelque chose d’indéfinissable que j’avais en moi, mais comment ?
J’ai d’abord composé des tableaux avec des laines à tapisser, des tissus ou des fils à broder et depuis une dizaine d’années avec des pinceaux et des pastels secs. Cette rencontre a été décisive en m’offrant toutes les possibilités dont j’avais besoin pour exprimer mes émotions et ma sensibilité.
Mon approche est très simple, je saisis la réalité de mon sujet dans le même esprit que celui d’un photographe. Ensuite, j’interprète cette image dans une vision subjective que je restitue sur la toile.
Le mariage entre la perception et l’imagination révèle l’aspect poétique du sujet choisi. C’est une invitation à des voyages où les mondes extérieurs et intérieurs se fondent dans la même lumière qui y joue le rôle principal.
J’espère partager avec le visiteur le bonheur, la joie et la sérénité que j’ai ressentis et qui guident mon inspiration.

Danielle Cantelou

Danielle Cantelou

Daniele Cantelou

Je suis peintre autodidacte et réalise des expositions d’artistes régionaux depuis de nombreuses années. Peinture à l’huile, aquarelle, pastel, je pratique toutes sortes de peintures, mais depuis 7ans, je me consacre uniquement à  la peinture à l’huile. Les atmosphères nocturnes et les paysages urbains ont ma préférence. J’aime les rues avec les lumières qui éclatent dans la nuit. Mes  personnages se découpent mais ils sont anonymes  sans visage ou de dos. J’aime les lieux de passage, les galeries. J’ai obtenu de nombreux prix dans divers salons et j’ai été sélectionnée pour exposer au Salon d’Automne de Paris en octobre 2019.

Voici quelques dates :

 

2015  1er prix de la ville à  LE MÉE SUR
           SEINE
2016  2ème prix du public à  BOIS LE ROI
           Prix de la municipalité à  BOISSISE
           LE ROI
2017  Prix du CIC à  LE MEE SUR SEINE
           Prix du public à  VARENNES  JARCY .
           Prix de la municipalité de la Chapelle
           Gauthier à  FONTENAILLES
2018  Prix du foyer Rural  à LA GRANDE
           PAROISSE
           Prix du jury à  MOISENAY
           Prix de la Municipalité à
           CHARTRETTES.
           2ème prix de peinture à l’huile à
           EVRY VILLAGE 91
2019  Exposition au Salon d’Automne au
           Grand Palais à Paris
           Invitée d’Honneur à MOISENAY
2022  1er prix de peinture ,prix du Jury à
           ST PIERRE DU PERRAY  91
Sally Terkibat

Sally Terkibat

Sally TERKIBAT

Sally TERKIBAT artiste peintre de 39ans d’emblée curieuse de tous les courants d’art, et plus particulièrement attiré par la palette chromatique du pop art et de l’art nouveau, et la gestuelle de certains artistes urbains. Si je devais me décrire, je dirais que j’appartiens à cette catégorie d’artiste qui a su transformer une passion en métier.
Je suis une artiste qui s’est fait connaître via instagram.
Le corps humain s’intégre dans des associations de couleurs originales, mais aussi dans les décors et les objets de la vie courante.
Mes thématiques : le portrait, le life style, et les explosions de couleurs.
J’utilise l’acrylique et il m’arrive d’ajouter des associations de matières.

Annie Dion

Annie Dion

Annie Dion

Née le 10 Août 1950

Une femme, une vie, une passion

Enrichir son cursus par une entrée aux Beaux Arts après ses études, c’était le rêve d’Annie. Mais vers la fin des années 1968, cette voie était encore marginale pour une jeune provinciale. Frustrée de ne pouvoir cultiver ce don que la nature lui avait donné pour le dessin et la peinture, malgré l’encouragement de ses professeurs, Annie entre de plein pied dans la vie active. Rapidement elle gravit les échelons et devient responsable des achats dans une importante Société Internationale montargoise.

Il y a une trentaine d’années, quelques mots échangés lors de retrouvailles avec une amie artiste suffisent à raviver la flamme qui sommeillait en elle. Le rêve d’enfance allait enfin devenir réalisé et cette fois, Annie savait que rien ne l’arrêterait.

Des débuts plus que prometteurs, l’artiste naissante est avide d’apprendre, le rêve devient une passion. Annie à cette période, s’essaie à tous les procédés de l’art pictural, dessin, sanguine, pastel, encre, huile. Elle perfectionne son coup de pinceau en copiant les plus grands impressionnistes :

Renoir, Monet, Cézanne, Van Gogh. C’est à ce moment là que ma vision de la nature a changé, nous avoue-t-elle, c’est en regardant les nuances du ciel, les paysages changeants que je trouve ma source d’inspiration.

Lors du passage à l’atelier d’Art de la Pailleterie, Annie oriente sa carrière d’artiste vers la peinture. Admise aux cours du Maître Guérino Angeli, Annie fixe dans un premier temps son style, elle dévient amoureuse des natures mortes qu’elle immortalise sur la toile.

Epanouie dans sa vie professionnelle, après ses longues journées de négociations, c’est dans son atelier Vimorien qu’elle progresseran et c’est aussi au domicile familial qu’elle découvre ses premières admiratrices, ses filles, Géraldine et Charlotte qui l’encouragent mais qui restent néanmoins des critiques incontournables.

Les ateliers se succèdent. Annie a sur faire évoluer ses techniques en s’entourant des Maîtres de grandes renommées au fil des années. Elle intègrera pendant plusieurs années les cours prestigieux de Christoff Debuschère, de Casimir Ferrer et les cours d’art abstrait qui lui ferront découvrir le travail de subconscient, le lacher prise et qui la dirigeront vers une peinture plus contemporaine, présentant beaucoup de force, à la croisée des chemins entre le figuratif et l’abstrait.

Certains, fascinés par ses toiles voient une ressemblance dans le travail des formes, des couleurs, une touche d’encre, avec le grand Maître Zao Wou-Ki. Belle performance pour cette artiste à la Maîtrise délicate, légère et à la fois puissante dans ses compositions de créations, qui a su étendre sa palette pour séduire un public averti. La spontanéïté de son travail ne procède d’aucun artifice. Annie Dion ne cherche jamais le feux de la rampe. Elle a gravi les échelons de la réussite par les seules qualités de sa peinture sans aucune aide de qui que ce soit, toujours émerveillée d’être sélectionnée par des jurys de en plus prestigieux.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Eric Crouvezier

Eric Crouvezier

Eric Crouvezier

Professeur d’Arts Plastiques actuellement en poste dans un collège du Val- de -Marne ; Eric Crouvezier se consacre à son métier de professeur et à ses élèves et expose régulièrement depuis 2011 dans sa région, au niveau national et international.

« Mon travail se limite à la représentation de figures dans un espace saturé de formes et/ou de couleurs, mon thème récurrent : l’enfance.

J’apprécie particulièrement le fait de composer une image dense et construite. Je prends particulièrement soin d’inscrire chaque personnage dans un ensemble qui lui correspond : les formes et les couleurs se doivent d’être en accord avec son expression ou du moins avec ce qu’il est censé ressentir.

Je représente toujours quelques formes clairement distinctes et figuratives afin de fixer le regard du spectateur pour qu’il puisse identifier facilement la situation représentée. Mais j’y ajoute une dimension personnelle, imaginaire et moins facilement identifiable :le collage direct de fragments de papier découpés ou déchirés, des tissages de bandes de papiers que j’intègre dans l’image, l’utilisation permanente de pochoirs et d’aérosols, voir de rehauts aux pastels…

Le travail plastique le plus intéressant pour moi consiste à créer cette ambiance interne, cette sorte de vibration, cet écho qui rentre en résonance avec la figure. »

Eric Crouvezier

Agnès Grégis

Agnès Grégis

Agnès Grégis

Agnès Grégis ou « Agnès Au pinceau dansant », née en 1983 à Fontenay-aux-Roses, est une artiste peintre, résidant à Fresnes (94).

Après une formation en cinéma d’animation, elle s’oriente vers l’apprentissage de l’aquarelle, avec notamment, Christophe Betmalle et Isabelle Gagneux. Elle continue en autodidacte, à la recherche d’expériences picturales.

Elle débute les expositions en 2014, puis entre trois ans après dans le groupe d’aquarellistes Alizarines de L’Haÿ-les-Roses. Cette même année, elle est présente en tant qu’invitée d’honneur au salon d’Automne de la Société Régionale des Beaux Arts.

En 2020, elle remporte le 1er prix pro ex-aequo au concours Guérard.

Passionnée de danse et de natureelle nourrit son œuvre de corps en mouvement, de textures végétales, de jeux de lignes et de matières.

Sa peinture, faite d’essais et de liberté, se veut en constante évolution.

Les paysages abstraits, créations récentes réalisées à l’aquarelle et au stylo, mettent à l’honneur la richesse des textures obtenues par la rencontre de l’eau et des pigments. Œuvres contemplatives, elles invitent le spectateur à se projeter avec sa propre sensibilité.

En marge des expositions, elle organise des ateliers pour enfantsréalise des illustrations, des coloriages d’art, des affiches et des logos.

Sandrine Muller

Sandrine Muller

Sandrine Muller

Je m’appelle Sandrine

Née en 1980 en région parisienne, j’ai toujours eu un attrait pour l’art et plus particulièrement la peinture.A  20 ans, j’ ai integré l institut d Art Visuel d’ Orléans où j’ai obtenu un diplôme d’arts et techniques. Cette formation m’a permis d’affiner mes pratiques en dessin, en peinture et aussi de m’ouvrir sur de nombreux domaines comme la photo, le graphisme, la gravure, la sculpture.

Je me suis ensuite dirigé vers des structures d’accueil d’enfants où j’ai enseigné et mis en place de nombreux projets pédagogiques et artistiques.

Constamment attirée par de nouvelles expériences ,je suis partie en 2005 dans le Gard afin de découvrir la taille de la pierre ; tout en continuant à peindre.

Revenue en région parisienne, et malgré ma passion, je me suis laissé envahir vers un parcours plus conventionnel et commercial où j ai étouffé quelques années ma créativité.
J’ai souhaité à 34 ans renouer avec la peinture en menant des atelier d’arts plastiques pour enfants et adultes où j’ai pu m’épanouir davantage.

Ce chemin, jalonné de doutes, d’espoirs, d’échecs, de réussites mais surtout riche d’expériences, m’a permis de vouloir donner un nouveau sens à ma vie et sortir de ce conformisme en revenant à ce qui m’anime.

Ce chemin, jalonné de doutes, d’espoirs, d’échecs, de réussites mais surtout riche d’expériences, m’a permis de vouloir donner un nouveau sens à ma vie et sortir de ce conformisme en revenant à ce qui m’anime.

Les encouragements, et surement la maturité m’ont permis de prendre la décision en 2021 de tenter de vivre pleinement de ma passion

 La peinture a toujours été un exutoire de mes émotions.

Selon les jours, les humeurs, je lâche prise par la couleur, la matière, les contrastes, afin de détecter un ressenti, une connexion spontanée, plutôt qu’une beauté statique.

De nature empathique, mon inspiration se nourrit des énergies universelles de la Nature, de l’Humain, de l’Animal, comme un miroir de tous ces sentiments qui me traverse.

Vacillant entre l’abstrait et le figuratif, je travaille au fusain, à l’acrylique, en passant par le mortier, la résine et  le sable.

A travers mes peintures, je voudrais revenir aux instincts primaires de nous même, comme une introspection où les attitudes deviennent plus importantes que la parole.

Jean Michel Levraux

Jean Michel Levraux

Jean Michel Levraux

Retraité, domicilié à ATTIGNAT dans l’Ain (France), originaire de Bourg-en-Bresse, plutôt doué en dessin dès mon enfance, j’ai touché d’abord à la peinture, huile et aquarelle à l’âge de 30 ans, pour ensuite me tourner vers le dessin à la plume, encre de Chine parfois coloré d’aquarelle, cela en autodidacte. Cette activité artistique n’était pas, pour moi, synonyme de détente mais plutôt de stress, pas assez physique, pas assez manuelle. Il me manquait quelque chose, le toucher. Très vite, notamment au gré de mes visites de musée, j’ai compris que la sculpture serait mon élément. Mon premier essai vers 45 ans, de recopie d’un petit moulage de
femme nue couchée de 10 cm dans un bloc de béton cellulaire de 50 cm, a été plutôt réussi et une révélation. Cette expérience m’a apporté beaucoup de plaisir et m’a conforté dans le sentiment que je possédais le sens des proportions et l’appréhension des 3 dimensions. Ma décision était prise, je serai un jour sculpteur. Trop pris par mes activités professionnelles (Cadre au Ministère des Finances), associatives et sportives, je devais reporter cette envie à l’âge de la retraite.

Présentation Vidéo

En retraite courant 2012, j’ai aussitôt intégré l’Ecole Municipale d’Arts Plastiques de Mâcon (71), dans le cours de sculpture en taille directe sur pierre dirigé par Michel GABEL, diplômé de l’Ecole des Beaux Arts de Strasbourg, peintre et sculpteur professionnel. Cette école était l’ancienne Ecole des Beaux Arts de Mâcon, diplômante, abandonnée par l’Etat en 1992 et reprise par la municipalité. Les cours dispensés par cette école touchent toutes les catégories de public mais également toutes les catégories d’arts plastiques, dessin, peinture,
modelage et sculpture. J’ai un atelier à mon domicile qui me permet de sculpter en toute tranquillité et dans un environnement
propice. Mes œuvres sont variées, figuratives et abstraites, sculptées dans des matériaux divers, albâtre, marbre, pierre, etc.., et maintenant inox. Ma 1 ère sculpture en inox Thémis, de 2,40 mètres, est exposée de façon permanente rue du Palais à Bourg en Bresse 01. Ma première exposition a eu lieu fin mai 2014 à Mâcon (71). Depuis, j’expose régulièrement, 8 à 10 fois par an. Les très bons retours des visiteurs et les prix de sculpture reçus en 2018 m’ont conforté et m’ont poussé à créer. J’ai passé un palier en 2019 avec des premières sélections dans des salons internationaux, L’Hivernale de Lyon et Thionville. Depuis 2020, j’enchaîne les expositions dans des galeries parisiennes et dans des salons internationaux : L’Hivernal de Lyon, le Salon des Artistes français, Art Capital au Grand Palais à Paris où j’ai été sélectionné trois années consécutives 2020, 2021 et 2022, sélection à Dijon, au Salon des Beaux Arts du Luxembourg, au Salon international de Vittel, au Salon international de Haute Loire où j’ai obtenu le 1 er prix de sculpture, au Salon MINERVA à Metz également avec le prix de sculpture, au Salon international de Lunéville, et début 2022 à nouveau à l’Hivernal de Lyon où j’ai obtenu le prix de sculpture. J’ai créé en février 2015 une page Facebook dédiée à mon activité de sculpteur et depuis début 2022 un site Internet https://jmlevraux-sculpteur.com. Je vends régulièrement des œuvres depuis 4 ans. Je suis membre de
l’Association régionale des Arts de Rhône-Alpes, membre de l’Académie Européenne des Arts du Duché du Luxembourg, de l’Académie des Arts, Sciences et Lettres de Paris et de l’Académie des Arts de Lorraine. Je ne peux pas terminer cette biographie sans définir le sculpteur tel que je le ressens et faire part des sentiments qui l’habitent… Un sculpteur c’est un œil qui voit le volume, une sensibilité qui sent la veine de la pierre, une force qui sculpte la forme, donne à la courbe l'harmonie voulue et ainsi créé le mouvement. Albâtre, marbre, stéatite, calcaire… la pierre dans ses mains prend vie. Puis, ce qui n'est plus du définissable par des mots laisse la place à une autre émotion… J’aime son côté irréversible. Il vous emmène quelquefois à changer de direction, à prendre des virages que l’on n’avait pas prévus, s’arrêter, faire parfois de longues pauses pour retrouver un souffle, une envie, poursuivre un autre objectif que celui que l’on s’était fixé, et toujours, toujours, la pierre vous oblige à l’humilité. C'est un peu l’histoire de la vie. Il arrive fréquemment qu’une idée naissante amène au choix d’une pierre, sa matière, sa forme, sa couleur aussi ; pourtant, le plus souvent, c’est la pierre qui fait naître l’esquisse. Et quand je m’installe devant elle avec mes outils, je dois avouer que bien souvent pour ne pas dire chaque fois, le doute s’empare de moi.

BIOGRAPHIE ARTISTIQUE SOMMAIRE

Jean-Michel LEVRAUX – Sculpteur Car, il faut bien le dire, lorsque, sous l’effet de la massette, volent les premiers éclats d'une pierre, on n'est plus sûr de rien. Elle vous force à vous départir de vos certitudes. Ce n'est souvent qu'après de longues heures de travail que survient l'instant magique, ce moment où elle semble avoir compris ce que vous attendez d’elle, cette symbiose troublante où l'on ne fait plus qu’un dans le désir de créer. J’aime citer cette phrase de Brancusi « Ce n’est pas l’oiseau que je sculpte mais le vol ».

481 chemin de l’Etang du Bois – 01340 ATTIGNAT – FRANCE – Tél +336508933 – Maison des artistes n° LF30205

Xavier Caudron

Xavier Caudron

Xavier Caudron

Je m’appelle Xavier CAUDRON, originaire de la région Iles de France. Je peins en amateur.

J’ai découvert l’acrylique fin 2015 et toutes les possibilité qu’elle offre, en épaisseur ou au contraire diluée pour donner un effet encre, l’incrustation de matiéres. J’utilise tous les matériaux qui m’inspire comme les baguette chinoise, les éponges, pinceaux à maquillage et j’en passe.

Tous ces effets pour donner une peinture puissante, où énergie et douceur expriment mes émotions du moment. J’aime la simplicité, la liberté qui ne sont pas si facile à étaler sur un support.

J’apprécie la liberté qu’offre cette peinture tout en respectant les rêgles qui permettent aux toiles de vieillir dans les meilleurs conditions.

Complétement autodidacte, je peins avant tout pour me faire plaisir, m’évader et poser mes émotions d’un moment sur une toile. Ma production est fonction de ces moments et pas une production insatiable et intensive.

J’ai choisi l’abstrait qui exprime ma sensibilité, une introspection personnel, un dépassement du concret rassurant vers l’aventure de se dévoiler, de se mettre à nu.

Enfant je dessinais avec mon grand-père pastelliste et j’ai toujours continué. Quand j’ai pris les pinceaux j’ai eu du mal à me détacher du figuratif et me lâcher m’a demandé beaucoup d’effort.

Aujourd’hui mes toiles sont mon reflet.

Mes amis, ma famille m’ont poussés à exposer, ce que j’ai fait fin 2018. Les expositions et salons m’ont permis de faire de belles rencontres mais aussi de de partager mes toiles qui ont rencontré un succès auquel je ne m’attendait pas tant elles sont personnelle.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

François Sforza

François Sforza

François Sforza

François Sforza est un artiste né en France en 1969.
Depuis près de vingt ans, il travaille en gestion de projets comme responsable d’affaires dans l’audiovisuel.
Dans son autre vie artistique celle-ci, il bascule vers les sciences et l’abstraction… Il aborde ces milieux via la peinture, la photographie, l’art numérique et construit des œuvres qui questionnent. Il expérimente un modèle abstrait conceptuel avec dans ses toiles des équations mathématiques, mais aussi donne vie à ses tableaux avec des œuvres numériques projetées. Puis il quitte cet univers pour retourner à un travail de matière pour un moment comme une pause, un instant d’errance nécessaire pour mieux revenir dans cette pensée scientifique qui ne cesse de le hanter. Son travail photographique repose également sur une vision abstraite du monde, il métamorphose ses clichés en incorporant des touches de peintures ou plutôt des vibrations colorées qui parfois prennent vie en projection. Pour lui l’Art et la Science sont liés et indissociables de sa démarche artistique. Passionné d’astrophysique et de science en général, Il pense que le monde physique, l’Univers même peuvent être considérés comme des objets mathématiques et donc qu’ils sont susceptibles d’être représentés sous une forme artistique. Il puise son inspiration le jour dans les conversations du quotidien et la nuit principalement il construit ses œuvres autour de facteurs comme le temps, l’espace, la matière, la musique ou la psychologie ; ce sont ces éléments qui lui servent souvent de trame. Son œuvre comme ses recherches portent sur les langages leur transmission et leur évolution. Son travail passe par les mathématiques langage universel ou plutôt écriture universelle; il faut retranscrire pour bien comprendre et chaque personne voit la même chose en regardant l’écriture mathématique tout comme dans les langages de programmation. Par la musique également, la majorité des musiciens ont le même langage pour écrire leurs partitions et un lien existe entre la musique et les mathématiques. Leibniz disait: «  La musique est une pratique cachée de l’arithmétique, l’esprit n’ayant pas conscience qu’il compte. »

Frédérique Chabin-Rivière

Frédérique Chabin-Rivière

Frédérique CHABIN-RIVIERE est née à Vincennes et habite actuellement en région Centre. Charentaise d’adoption, elle peint depuis l’enfance, très inspirée par l’océan auprès duquel elle a grandi. Elle a longtemps utilisé la peinture à l’huile et au fil des années, différentes rencontres artistiques lui ont permis de s’enrichir dans plusieurs techniques, pour finalement trouver son épanouissement dans l’art abstrait contemporain à l’acrylique et
techniques mixtes où elle a découvert une grande liberté d’expression et une évolution perpétuelle de son imaginaire. Elle oscille entre sculpture et peinture, alliant matières (Qu’elle
fixe et qu’elle sculpte au couteau) avant d’y apposer peinture, résine, feuilles d’or et minéraux…

Ce travail de superposition lui a valu de se démarquer et d’être récompensée par plusieurs
prix :
-1er Prix de Peinture au12ème salon d’art de Voves 28 en 2014
– Prix du Public à St Arnoult des bois 28 en 2014
– Prix du Crédit Agricole en 2015 au Coudray Séminaire des Barbelés CHARTRES
– Prix de la Ville des 3 Rivières ( Cloyes sur le Loir) en 2017
– Prix de l’UCIA à Chateaudun en 2017
– 1er prix de peinture à Morancez 28 en 2017
– Prix de la Ville au 29ème salon d’Angerville 91 en 2018
– Prix Pierre de Ronsard au salon d’Art de Beaumont la Ronce (37) en 2018
– Prix du jury au Salon d’Art de St Georges Sur Eure (28) en Nov. 2018
– Prix Coup de Cœur au Salon d’Art de CLAIREFONTAINE (78) en sept.19
-1er Prix de peinture au salon d’art au Château de DRAVEIL (91) en Mars 2020

Ses œuvres en 3D interpellent par le mouvement et l’énergie qu’elle veut toujours positive.
Elle a, aujourd’hui, trouvé une identité et acquis sa propre signature.
Ses œuvres ont déjà pu être vues dans différents salons et galeries tel que : PARIS 7ème
(Galerie Mona Lisa),
PARIS 15ème
(Village suisse), PARIS 1er
(Art Shopping Carrousel du Louvre), (Dreem Street Gallery) à St Tropez
, (Palast Galery) BERLIN, Salon Christian Guerkan rue du faubourg St Honoré PARIS 8ème , Parc floral de
VINCENNES , au S.A.C de Charleroi Belgique en 2017 et 2018….. Exposition Vente Caritative aux INVALIDES
organisée dans les Salons du Gouverneur des Armées du 15 au 19 Mai 2019…
Galerie Sonia MONTI à PARIS 8ème 2019 – 2020…
Invitée d’honneur à la Collégiale St André de CHARTRES 28 en 2016.
Invitée d’honneur au salon d’Art de Morancez(28) en 2018.
Invitée d’honneur à Villemeux (28) en 2019
Une page complète lui est consacrée dans le magazine trimestriel « MAISON&JARDIN »parue le 4 mars 2019
ainsi qu’une double page dans le magazine « CdeL’ART » dernier semestre 2019….
« Ce qui a vraiment un sens dans l’art, c’est la joie. Nul besoin de le comprendre si ce que vous voyez vous
rend heureux. » Wassily KANDINSKY

Frédérique Chabin-Rivière

Certification I.C.A.C et cotation AKOUN , Médaille d’argent (Arts, Sciences et Lettres)

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Delphine Portier

Delphine Portier

Delphine Portier

What is Lorem Ipsum?

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry’s standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lorem Ipsum passages, and more recently with desktop publishing software like Aldus PageMaker including versions of Lorem Ipsum.

Why do we use it?

It is a long established fact that a reader will be distracted by the readable content of a page when looking at its layout. The point of using Lorem Ipsum is that it has a more-or-less normal distribution of letters, as opposed to using ‘Content here, content here’, making it look like readable English. Many desktop publishing packages and web page editors now use Lorem Ipsum as their default model text, and a search for ‘lorem ipsum’ will uncover many web sites still in their infancy. Various versions have evolved over the years, sometimes by accident, sometimes on purpose (injected humour and the like).

Where does it come from?

Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of « de Finibus Bonorum et Malorum » (The Extremes of Good and Evil) by Cicero, written in 45 BC. This book is a treatise on the theory of ethics, very popular during the Renaissance. The first line of Lorem Ipsum, « Lorem ipsum dolor sit amet.. », comes from a line in section 1.10.32.

The standard chunk of Lorem Ipsum used since the 1500s is reproduced below for those interested. Sections 1.10.32 and 1.10.33 from « de Finibus Bonorum et Malorum » by Cicero are also reproduced in their exact original form, accompanied by English versions from the 1914 translation by H. Rackham.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Martine Cabanero

Martine Cabanero

Martine Cabanero

Ma passion étant l’écriture, j’ai publié un recueil de poèmes aux Editions La Bruyère en 1997, intitulé « COULEUR NATURE » et mes poèmes imageant principalement la nature et ses paysages, j’ai voulu les rendre vivants en les peignant pour qu’ils puissent prendre corps en forme et en couleurs.

Après quelques essais à l’aquarelle, c’est au travers de la peinture à l’huile que je me réalise le mieux en exécutant tous les décors où l’eau est l‘élément principal , mais aussi dans les diverses compositions florales et les portraits où l’huile intensifie plus vivement les contrastes.

Depuis cette période, je peaufine cet art en multipliant le nombre de toiles et mon plaisir à les peindre. J’ai appris à acquérir la patience et la passion qui font revenir sans cesse sur une toile jusqu ‘à coller exactement à ma réalité et à vivre intensément sa réalisation.

Ayant maîtrisé la technique du couteau, j’ai pu ajouter à ma peinture une croûte, une épaisseur et plus de profondeur aux éléments et aux couleurs. J‘expose mes toiles régulièrement dans les diverses expositions communales de Seine et Marne et également avec l’Association des Amis des Arts de Seine et Marne à laquelle je suis adhérente.

REMISES DE PRIX :

Prix des Visiteurs au 5 ème Salon Jean Pierre MASTELINCK à BOIS LE ROI
en 2010
Prix du Public au 1 er Salon de l’AFCO à VOISENON en 2013
Prix du C.I.C au 39ème Salon de Lives au MEE SUR SEINE en 2014
Prix de la Commission Culturelle au 1 er Salon de BOISSISE LE ROI en 2014
Prix de la Ville de La CHAPELLE GAUTHIER au 1er Salon de
FONTENAILLES en 2016
Prix du Lien de FONTENAILLES au 4ème Salon en 2019
Prix de la municipalité de RUBELLES au 37ème Salon en 2020

Louv

Louv

Louv

« Les couleurs ont un pouvoir libérateur et provoquent des émotions. Elles envoient des vibrations, nous apaisent, nous attirent, nous repoussent. Chacune d’elles à un impact sur notre moral et notre comportement.

Chaque coup de pinceau sur une toile reflète un état d’âme et fait vibrer la couleur à une certaine fréquence, celle-ci peut vous toucher si vous êtes de celles et de ceux qui laissent leurs émotions s’exprimer. Une création, au-delà de l’esthétisme, a un pouvoir, celui de pénétrer votre matière en touchant ainsi ce qui vous constitue, vos failles, vos forces, votre pureté ou votre côté sombre.

Dans ce contexte, il ne tient donc qu’à vous de vous laisser transpercer ou non.

Peintre autodidacte depuis plus de 10 ans, je réalise des peintures abstraites figuratives propices à l’introspection.

Je commence à peindre en 2010, lorsque la vie me frappe en plein coeur.
Je vais alors me soigner par la couleur.
Sans aucune formation, je prends des pinceaux et je laisse parler mon inconscient.
Je vais peindre des bustes, des courbes, ce sera un commencement hésitant.
Je suis en chute libre et la peinture est, pendant cette période, mon parachute.
Un nouveau moi est en construction, je vous présente Louv qui débute.

 De 2016 à 2018, j’ai cherché en moi ce que peindre signifiait.
J’ai erré dans un monde de couleurs sans trop savoir où j’allais.
Les formes et les teintes y sont variées.
C’est le moment où je commence à habiller chaque nuance colorée.
Les supports sont plutôt standards et moyens.
Mais force est de constater que mon inspiration a été le monde marin.


Bienvenue dans mon monde de l’Errance.

En 2019 et 2020, mon activité artistique s’accélère.
J’ai envie de peindre tout le temps, quelque soit l’heure.
Je commence enfin à maîtriser les couleurs.
Je mélange, je fonds, je joue avec les contrastes,
Pendant cette période je suis très enthousiaste.
J’adore habiller chaque nuance colorée
et donner du sens aux formes que je crée.
Je vous invite à découvrir ma quête.

Voyager en 2020 n’a pas été une chose aisée.
Un virus s’est installé sur notre planète et nous a contraint à rester cloîtré.
Malgré tout, plus que jamais je me sens inspirée
Et créer devient pour moi aussi vital que respirer.
Pendant, cette période, je conceptualise, je mets en forme mes visions;
Ces moments sont pour moi vraiment propice à l’introspection.
Je me sens enfin libre de faire vivre mes couleurs
Je suis au cœur de mon voyage intérieur.

Mettre en relief la couleur et créer des nuances courbées,
Voilà ce que je pose sur les châssis ou sur du papier entoilé.
Depuis peu de temps, une autre dimension s’est imposée,
Une dentelle géométrique est venue se tisser.
Je ressens une telle relaxation lorsque les formes apparaissent,
Que je ne peux plus m’arrêter de broder, tout en délicatesse.
Une dentelle tout sauf achromatique, un patchwork coloré et graphique, c‘est ce que je vous propose dans ce volet de Couleurs Géométriques.

Aujourd’hui, mes inspirations évoluent.

Je ne me regarde plus.

Mes yeux sont posés sur l’Autre.

Le ver à soi est devenu Papillon.

Je vole maintenant à votre rencontre.

je veux peindre votre âme pour :

-Révéler vos émotions,

-Faire vibrer votre intérieur

-Libérer votre énergie

 Soyez mon inspiration, je serai votre pinceau

 Ce qui m’anime tous les jours c’est partager des expériences, être une personne ressource pour tous ceux qui croisent ma route, par mon écoute et ma bienveillance.

 Je rêve de poser vos couleurs sur une toile, en vous offrant ainsi le moyen de voyager émotionnellement, confortablement installé dans votre fauteuil. 

Je veux peindre, c’est vrai, mais je veux peindre pour vous, car mon parcours m’a montré que je peux être « une créatrice de bien-être ». 

Je mets mon âme d’artiste au service de vos émotions. Rejoignez un monde de couleurs où tous les voyages sont permis. »

 Louv

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Kazik Gasior

Kazik Gasior

Kazik Gasior

Kazik Gasior présente son ouvrage à la galerie.

Bois-pierre, pierre-bois, deux matériaux opposés : l’un végétal, l’autre minéral ; l’un doux et chaleureux, l’autre froid et rugueux ; l’un où la veine de la vie pulse, l’autre inerte, morte.

Pourtant, dans les sculptures de Kazik Gasior l’un fait partie de l’autre. Dans ce dialogue de deux univers opposés, on se croise, on s’entremêle, on se provoque, on se dévore, on se déchire mais on joue aussi, on danse, on chante, on se respecte, on coexiste. Et c’est souvent la relativité des forces qui ressort dans ces relations passionnées, complexes. Quelquefois, c’est l’ambre, matériau à mi-chemin entre règne végétal et minéral, qui intervient comme médiateur. Ce mystérieux fossile aux vertus régulatrices d’énergie sait parfaitement bien calmer les tensions et les conflits propres aux relations bois-pierre. C’est une confrontation, éternelle course entre la vie et la mort où il n’y a pas de vainqueur.. Ainsi, le rapport de forces se trouve neutralisé, permettant ainsi à ces deux matériaux antithétiques de ne former qu’un : le boispierre. 

Contexte biographique supplémentaire pour Kazik Gasior

Kazik Gasior est né en 1953 et a été principalement influencé de manière créative par les années 1970. Les années 1970 ont été une période de consolidation et de croissance dans les arts, le plus souvent caractérisée comme une réponse aux tendances dominantes de la décennie précédente. L’art conceptuel s’est développé comme un mouvement clé, une évolution partielle et une réponse au minimalisme. Le Land Art a emmené l’œuvre d’art dans les espaces extérieurs spacieux, éloignant la production créative des produits de base et s’engageant avec les premières idées de l’environnementalisme. L’art du processus combinait des éléments de conceptualisme avec d’autres réflexions formelles, créant ainsi des œuvres ésotériques et expérimentales. La peinture figurative expressive a commencé à reprendre de l’importance pour la première fois depuis le déclin de l’expressionnisme abstrait vingt ans auparavant, en particulier en Allemagne où Gerhard Richter, Anselm Kiefer, Georg Baselitz sont devenus des figures très puissantes dans le monde entier. Beaucoup d’artistes devenus si célèbres et couronnés de succès dans les années 1960 sont restés des figures de proue. Par exemple, Andy Warhol s’est diversifié dans l’édition de films et de magazines, le premier type d’activité interculturelle pour un artiste visuel. Cela a assuré sa réputation de grande célébrité internationale à part entière. Le mouvement Arte Povera, largement italien, a acquis une reconnaissance mondiale dans les années 1970, avec des artistes comme Jannis Kounnelis, Mario Merz et Michelangelo Pistoletto qui ont obtenu une reconnaissance mondiale.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Jean Marc Lemasson

Jean Marc Lemasson

Jean Marc Lemasson

Né au Maroc en 1957 dans une famille où la tradition picturale est très forte, je suis un artiste-peintre, voyageur. Autodidacte, je peins depuis mon plus jeune âge et aborde l’art en amateur, au sens premier du terme.


Depuis plus de 40 ans, j’ai particulièrement parcouru le Moyen Orient, l’Asie, l’Océanie et l’Amérique Latine. Ces découvertes m’ont amené à m’intéresser aux arts traditionnels, à l’architecture, aux mythes et aux religions. Ce parcours m’a également conduit à la pratique de la musique indienne classique, le sitar.


Sur les routes, des artistes m’ont accompagné : Stevenson, London, Melville, Hesse, Rimbaud, Montaigne, Spinoza, Nougaro, Bach… Et les dessins et toiles de Hugo Pratt, Delacroix, Gauguin, Matisse, Giotto, Le Caravage, Kandinsky, Macke. Tous des défricheurs de l’âme.


Depuis 2010 je pratique la peinture chinoise à l’encre, Shan Shui, voie spirituelle où la méditation rejoint le geste spontané, entre vide et plein.


J’ai exposé à Paris (galerie Hérouet-le Marais, galerie St Paul), participé à plusieurs salons collectifs (Indépendants, salon d’Automne, peintres du spectacle).

Muni de ces célèbres carnets à la couverture noire, je croque sur le vif, l’instant fugace, celui qui fixe une note de musique colorée sur la page blanche des souvenirs. J’utilise ces  carnets pour saisir des paysages, des émotions suspendues dans le temps. Je les traite à l’aquarelle mais aussi à l’encre, au feutre, au crayon, au pastel, à la gouache. Certains de ces dessins et esquisses sont ensuite restitués dans des formats plus grands. Ces moments oniriques sont alors transfigurés grâce à la volupté de l’huile sur la toile.

Mes travaux sont autant de fenêtres ouvertes sur le bruissement de la vie et l’élan de la lumière. Amoureux de la couleur, je m’inscris volontiers dans une filiation picturale qui célèbre l’émotion, l’expression des sentiments, le foisonnement de la nature et de ses mystères.

Jean-Marc LEMASSON

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Jean-Jacques Curt

Jean-Jacques Curt

Jean-Jacques Curt

De la peinture impressioniste qui veut se substituer au réalisme d’une photographie

Jean Jacques CURT a toujours été passionné par le dessin depuis son enfance et c’est un moyen d’expression qu’il a ponctuellement utilisé au cours de sa vie personnelle avec quelques réalisations ça et là de peintures ou d’aquarelles.

Après une carrière réussie dans le domaine de la maintenance d’équipements électroniques, cette passion s’est réveillée et la peinture est devenue un besoin essentiel de tous les jours.

Depuis 2009 , il a pratiqué le pastel, l’aquarelle et le couteau, mais c’est avec la peinture à l’huile, qu’il exprime le mieux sa façon de représenter ce qu’il voit à travers ses modèles.

Sa peinture est avant tout figurative et se veut le plus réaliste possible. C’est en 2013 qu’il trouve le style qui va le faire sortir de l’anonymat et le pousser à présenter ses réalisations dans des expositions et galeries et recevoir son premier prix en 2015.Ce style se concrétise par la réalisation de peintures à l’huile de couleur sépia ou monochrome à partir de vieilles cartes postales ou de photos qu’il prend au cours de promenades. Il adore les arranger à sa façon en travaillant les couleurs et les perspectives.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Xavier Tutein

Xavier Tutein

Xavier Tutein

Je peins parce que j’en ai besoin ! C’est pour moi une sorte de méditation, une approche de la forme et de la couleur, le travail des impressions visuelles, c’est le moyen le plus évident d’exprimer mon attitude envers le monde. Mon approche est intuitive, équilibrant un plan émotionnel avec des solutions formelles pour créer un sentiment d’harmonie ultime. L’inspiration me vient des formes, textures et couleurs de la nature qui m’entoure. Mes créations nécessitent l’interprétation, le sentiment, le rêve et la contemplation du spectateur. Je ne peux influencer qu’une partie du résultat dans ma technique de peinture et je suis toujours surpris par le résultat final.

Danielle Vila

Danielle Vila

A déjà 5 ans, Pol Malan, artiste peintre et ami de ses parents l’initie à la peinture. Jusqu’à l’âge de 15 ans elle y passera tous les jeudis, y apprend l’art de manier les couleurs en s’inspirant de ses maîtres, tels que Delacroix, Renoir ou encore Monet pour ne citer qu’eux.

Néanmoins le destin en décidera autrement : dans sa famille, être artiste peintre n’est pas un métier à proprement parler, surtout lorsque l’on est une femme.

Elle se dirige alors vers la mode et monte sa propre entreprise à seulement 22 ans, tout en continuant à peindre.
En 1979, la flamme créative de l’artiste se ravive. Danielle s’installe  à Cavaillon et s’inspire de vieux villages provençaux dans ses premières toiles. Elle devient membre des Quat’Z’Arts et Métiers en 1988 et de la société des artistes indépendants en 1992.

Une longue période de recherche personnelle va faire progresser son expression figurative vers l’imaginaire.
En 2003, la rencontre avec l’artiste Zao Wou-Ki fut déterminante et influencera sa peinture. L’année suivante elle est admise dans le Dictionnaire de Cotation des Artistes.

Au cours d’un séjour à Barcelone en 2009, le modernisme de Gaudi l’inspire, au point de lui faire hommage dans une de ses récentes toiles. Après son séjour en Amérique du Sud en 2011, les couleurs deviennent plus violentes. La même année, elle obtient une cotation de la part de Chirstian Sorriano, expert en Art contemporain. La rencontre avec Wang Yan Cheng lors d’une exposition sur Lyon en 2012 sera elle aussi décisive : la sensibilité picturale de l’artiste la fascine et l’inspire tout particulièrement. Cela se ressent sur ses dernières toiles.

Nathalie Stresser

Nathalie Stresser

Nathalie Stresser

Nat Stresser est une artiste spécialisée dans les arts abstraits, plus spécifiquement dans la peinture acrylique.

Elle est née en 1970 dans une commune alsacienne près de Strasbourg. Depuis ses jeunes années la fibre artistique ne l’a pas quittée. Après des débuts dans le figuratif ; avec l’aquarelle et le pastel sec, elle s’engage dans des études d’arts et obtient le baccalauréat A3 Arts plastiques. Petit à petit, son style évolue et tend vers la peinture abstraite, dans laquelle elle évolue aujourd’hui et s’épanouit pleinement.

Ses toiles sont fluides et pleines de reliefs. On sent une certaine puissance et une profondeur qui donne à celui qui les regarde, une envie d’y plonger. Couleurs vives ou camaïeu de gris et rouge, son style est propre à elle, mais chacun peut entrer dans son univers aisément.

Son inspiration vient de la matière elle-même, de l’ombre et la lumière, pour donner intensité et texture à ses œuvres.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Catherine Pugeat

Catherine Pugeat

Catherine Pugeat

Démarche artistique

Catherine Pugeat, l’artiste en mouvement.

Après avoir traversé la douleur de la perte de l’être aimé, après avoir ressenti profondément combien le mouvement de la vie est précieux, fragile, mais aussi inexorable, j’ai choisi de ne plus souffrir, d’agir pour ne pas subir, j’ai choisi d’avancer malgré ce que j’ai perdu, j’ai choisi de faire confiance à la Vie.

J’ai choisi de peindre (sans doute serait-il plus juste de dire que la peinture m’a choisie ?) pour être en mouvement, pour être dans la Vie, si ce n’est pour rester en Vie.

Je ne savais pas vraiment pourquoi mais je me sentais bien.

Il m’aura fallu une longue pratique, une longue expérience, pour qu’enfin j’en saisisse le sens profond.

J’ai fini par réaliser que l’acte de peindre me permettait de trouver le silence, et que, dans ce silence intérieur je pouvais sentir, écouter le mouvement de la vie.

La souffrance, le chagrin, la nostalgie du passé, la crainte de l’avenir ne venaient plus troubler mon présent. Il n’y avait plus que les couleurs, la matière, la toile, la forme, l’énergie, le geste. Je me retrouvais totalement apaisée. Avec tous mes sens sollicités, je me sentais alors centrée, unifiée. Je pouvais peindre le mouvement.

Peindre le mouvement est devenu « mon silence », mon unité et ma mission d’artiste.

L’acte de peindre serait-il un lieu de silence, un lieu de rencontre avec le mouvement vital mais aussi avec soi ? Le mouvement ne pourrait-il être perçu que dans le Silence intérieur ? Voir ce mouvement peut-il me (nous) réparer ?

Je cherche à le saisir, à le rendre visible. Et c’est dans une explosion d’énergie, de vie joyeuse, pleine de musique, de danse, de couleurs, de lumière, de contraste que je le questionne, que je le dissèque, que je l’interroge, dans ses palpitations, ses ondulations, ses battements, ses vibrations, ses pulsations.

Je ressens l’absolue nécessité de le faire surgir, de l’arracher au néant, de créer un choc visuel, pour le regarder, l’écouter, jusqu’à le confondre avec mon propre silence.

Influences

Marc Chagall, Kandinsky, Nicolas de Staël, Soutine, Marc Rotko, expressionistes américains, peintres du hasard, surréalistes, Fabienne Verdier

Formation

2008-2019 Atelier Shahram Nabati Aubenas, France
office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Neumi Dudas Crepel

Neumi Dudas Crepel

Neumi Dudas Crepel

Franco-brésilienne, je reviens sur les terres de mes ancêtres et j’arrive en France en 1982. Ingénieur, je développe rapidement une prédilection pour le marketing et l’événementiel, avant de décider en 2000 de me consacrer à l’art. Autodidacte, je me perfectionne au travers de divers cours et stages. Puis je participe à des expositions et quelques prix viennent récompenser mon travail. Mes inspirations sont multiples et permettent de transformer chaque tableau en une découverte pour le spectateur. Je veux susciter la curiosité du public et les inviter ainsi à partager mes émotions. Mon travail de création prend forme de manière intuitive. D’abord formes et couleurs s’invitent sur la toile, puis des personnages et des histoires issues de l’imagination prennent vie. Ils racontent un moment et nous transmettent des sensations. J’aime toutes les techniques, aller plus loin, faire mes propres expériences. Peindre c’est une source inépuisable de bonheur.

Distinctions obtenues :

-2020
Prix du Printemps de Neuville (95)
Prix de la Peinture 49ème Salon Le Plessis Bouchard (95)
Prix du jury 28ème Salon des Arts- Le Perray en Yvelines (78)
Invité d’honneur au Salon des Arts de Chambourcy (78)
Artavita Concours online Covid Dreams -Santa Barbara- (USA)
-2019
Prix du Public Petit Format. 88ème Exposition du Cercle des Gobelins(75)
Prix du Public 48ème Salon des Arts de Vaucresson (92)
Médaille d’Etain Arts-Sciences-Lettres (75)
-2018
Prix de la Ville Rencontre d’Artistes au Bout du Monde-Epône (78)
Prix de l’Oeuvre sur toile Salon Maurep’Art – Maurepas (78)
-2017
Invitée d’honneur APVS- Salon de Vernouillet (78)
Médaille de Bronze Arts-Sciences-Lettres (75)
-2016
Prix du Conseil Général 29ème Salon d’Automne de Chapet (78)
-2015
Prix du jury 23ème Salon de Chambourcy (78)
Prix de la Municipalité Maurecourt (78)
Prix du Salon Maurecourt (78)
-2013
4ème Prix Village Bleu 18ème Marché des Peintres de Rueil (78)
Prix acrylique Salon APVS à Carrières sur Seine (78)
Prix du Salon à Maurecourt (78)
-2012
Prix de la Ville 3ème Salon des Arts de Plaisir (78)
Membre
Fondation Taylor
Cercle des Gobelins et des Beaux Arts
Cercle des Artistes Européens
Société des Beaux Arts de Boulogne Billancourt
Arts-Sciences-Lettres

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Virginie Nègre

Virginie Nègre

Virginie Nègre

Un concentré d’émotion

De la couleur, de la matière, de la lumière… Les tableaux de Virginie Nègre sont un concentré d’émotion. À travers son œuvre marquée d’une sensualité toute féminine, l’artiste provoque notre imaginaire… Et nous invite à partager son univers.

C’est à 38 ans que Virginie Nègre décide de tourner une page dans sa vie professionnelle pour se consacrer à la peinture à temps plein. Cette ancienne élève de Monique Baroni fait vibrer la couleur en couche-matière. Un travail à base de pigment, d’acrylique et de marouflage. Les sujets qu’elle aborde, fleurs, manades, corps humains ou encore visages ont pour dénominateur commun d’être représentés avec une sensibilité à fleur de toile. Pour Virginie Nègre, la figuration n’est en effet qu’un prétexte. Son travail tourne autour des émotions et de la matière. « J’aime associer à une partie figurative de la toile,  un aspect plus abstrait qui laisse place à l’imaginaire », explique l’artiste.

Écouter ses envies….

Virginie Nègre expose dans de nombreux salons et galeries tant en France qu’à l’étranger. Son atelier/galerie rue de l’église à Antony, est un endroit chaleureux, véritable lieu d’échanges entre artistes. Elle y organise régulièrement des boeufs musicaux, prétextes chaque semaine à des moments de convivialité autour de dîners improvisés. Virginie Nègre propose également des cours durant lesquels elle initie ses élèves au travail en matière, à la composition et aux couleurs. Elle les accompagne dans leur démarche d’interprétation et leur apprend à peindre ce qu’ils ressentent. « Pour peindre, il faut écouter ses envies », affirme-t-elle en souriant. Alors si l’envie vous en prend, n’hésitez pas à pousser la porte de son atelier. Et venez découvrir des tableaux plein de couleurs et d’émotions.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Marc de Circourt

Marc de Circourt

Marc de Circourt

En deux mots… Marc de Circourt est né en 1953. Il accomplie sa formation artistique à Paris à l’académie Julian. Architecte d’intérieur, décorateur, designer et peintre autodidacte il s’exile dans le midi de la France en 1980 et s’installe définitivement à Montpellier en 1983. Il restaure et décore de prestigieuses demeures, ainsi que châteaux et églises, avant de se spécialiser dans la reconvertion de granges, remises et autres magnaneries en de luxueux « lofts » ruraux. Entre deux chantiers, il peint. D’abord inspiré par le surréalisme (Magritte, Tanguy, Dali) notamment récompensé par la distinction du jury au « grand prix européen des beaux arts » en 1989, il se tourne ensuite vers l’orientalisme et les déserts, sans jamais renier son penchant pour le surréalisme. Aujourd’hui, il s’intéresse aux étangs sa région d’adoption. D’expositions en expositions « Circourt » (c’est ainsi qu’il signe) nous offre une palette aux couleurs franches, ou la construction, les volumes, l’équilibre et la perspective rappellent sa formation d’architecte. Il y a dans ses déserts comme dans ses étangs une ivresse où la lumière joue avec les formes et les ombres mystérieuses. La flamboyance de ses ciels, la féérie presque palpable de ses paysages n’échappent pas à la perspicacité de l’artiste qui nous en restitue toute la poésie et l’émotion. Aujourd’hui « Circourt » nous confie vouloir sublimer la sérénité que lui suggèrent les ciels, le sable et l’eau.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Gabrielle Lespagnol

Gabrielle Lespagnol

Gabrielle Lespagnol

« Peindre c’est rendre visible l’invisible »

Microcosme et macrocosme

La matière qui nous compose est celle des étoiles. Les mêmes molécules et atomes constituent l’univers et les êtres vivants. Quelle énigme fabuleuse !

Animée par le vivant et ses mystères, pour moi, peindre c’est rendre visible l’invisible et faire le lien entre deux dimensions mystérieuses ; le microcosme et le macrocosme.

Travaillant au cœur de la matière, tel un alchimiste, témoin d’un unique langage universel reliant toute matière, organique, végétale et minérale.

Depuis une quinzaine d’années, j’expose régulièrement, parfois dans le cadre d’expositions régionales, parfois lors d’évènements prestigieux,  comme le Salon des Indépendants ou

L’Art en Capital, au Grand Palais. Ces expositions m’ont valu plusieurs distinctions, dont une médaille d’Argent à la Biennale de Lyon, en 2006.

Diplômée de l’École Supérieure des Arts appliqués Duperré (1996), et  des Beaux Arts de Montpellier (1999).

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Hélène Leroy

Hélène Leroy

Hélène Leroy

Formation  artistique

ESAA – Ancienne élève de l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré – Paris
Ateliers du Carrousel – Ecole des Arts Décoratif – Paris (2009/10)

Expositions personnelles

Octobre 2019 – Galerie d’art Contemporain Espace Roger Ikor La Frête sur Seine (95)
Janvier 2013 – Galerie « Manoir des Tourelles » Ecouen (95)
Juin 2010 – Maison des Arts « Hôtel de Mézières » Eaubonne (95) 

Invitée d’honneur

2017 – Salon de peintures et sculptures de Vallon-en-Sully  Vallon-en-Sully (03)
2017 – VIIIème rencontre d’Art Contemporain Mérinchal (23) 
2015 – Salon des Arts de Montlignon  Montlignon (95)
2013 – Invitée d’honneur Val-d’Oisienne du 27ème Salon des Arts  Margency (95)

Galeries

Not a Gallery du 23 mars au 23 mai 2017  Paris
Galerie Wilo& Grove en permanence Paris
Galerie Bella Z’Art en préparation Chartres 

Salons (sélection)

Mikhail SAVITSKY Art Gallery – musée de la ville de Minsk (Biélorussie) / SIA – Biennale de Sarria  (Espagne) Art3f Paris Paris 15ème / Réalités Nouvelles Paris 12ème / Salon du val de Cher – Saint-Victor (03)

Artcité Sources Fontenay/bois (94) / SAI – France Japon National Art Center Japon Tokyo (Japon)      

Salon Comparaisons – Art en Capital depuis 2013 Paris 7ème / Salon du Vésinet (78) / Biennale des Beaux Arts de Chatou (78) / Salon des Beaux Arts de Garches (92) / Salon Violet Paris 19ème / Salon de la SNBA Paris 1er

Salon d’Automne Paris / Salon des Artistes Français Art en Capital Paris 7ème/ Salon du Chesnay (78)

Salon d’Art Contemporain  ARAMI   Ermont  (95 )

Nombreux Prix et récompenses

Collections publiques 2019 –  Ville de la Frette sur Seine (F) / 2017 –  Ville de Sèvres – Hauts de Seine (F) / 2017 –  Ville de Mérinchal – Creuse (F) / 2010 –  Ville d’Ermont – Val d’Oise (F)

Publications / Presse Maison & Jardin / Echos du Val d’Oise / La Montagne / Bible de l’art contemporain

Autres Sociétaire de la Fondation Taylor / Sociétaire du Salon d’Automne (Paris) /  Sociétaire du Salon ARAMI (Ermont – 95)  / Co-organisatrice du Salon des arts de Montlignon  1983 à 1985

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Joëlle Rhode

Joëlle Rhode

Joëlle Rhode

A la recherche d’un mode d’expression propre à développer le goût de la création et à ouvrir des champs nouveaux, Joëlle Rhode a retrouvé le goût déjà ancien chez elle de la peinture.

Elle explore les richesses, la subtilité, la délicatesse du glacis à l’huile. Les couleurs se mélangent directement sur le support et la superposition de couches pigmentées transparentes donne profondeur et légèreté aux œuvres.

En repoussant, enlevant, griffant, essuyant la peinture, les formes émergent. L’artiste fait ainsi naître des tableaux faits de lumière et de clairs-obscurs évoquant des horizons, des rivages, des forêts, des paysages de ciel et d’eau…

S’inspirant du relief d’un désert, des couleurs d’un arbre, d’une écorce, des fractales d’un rocher, l’artiste nous propose un univers évanescent et irréel, et semble nous inviter à traverser le miroir pour rejoindre une dimension mystérieuse et magique aux couleurs de ses émotions.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Brigitte Genty

Brigitte Genty

Brigitte Genty

Autodidacte passionnée toute petite par le dessin je me suis rapidement orientée vers la peinture après de multiples apprentissages dans différents ateliers et depuis mon premier voyage en Asie. Attirée par les écritures et les couleurs de ce continent, j’utilise depuis une technique mixte : huile et collage. j’ai fait quelques expositions personnelles et je participe à différents salons régionaux.

Autodidacte passionnée toute petite par le dessin je me suis rapidement orientée vers la peinture après de multiples apprentissages dans différents ateliers et depuis mon premier voyage en Asie. Attirée par les écritures et les couleurs de ce continent, j’utilise depuis une technique mixte : huile et collage. j’ai fait quelques expositions personnelles et je participe à différents salons régionaux.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

François Coulaud

François Coulaud

François Coulaud

Après des études catastrophiques, suivies d’une carrière cataclysmique dans la publicité, François Coulaud est devenu dessinateur de BD et de livres pour enfants à partir de 1995.

Il a crée une maison d’éditions « Splogofpft » (Oui, c’est son nom !), des personnages absurdes à gros nez auxquels personne ne comprend rien, puis des histoires de monstres et de sorcières uniquement destinées à faire peur aux bambins.

En 2009 il commence à dessiner en grand format des femmes et uniquement des femmes (un bon plan drague en fait).

Aujourd’hui, il dessine, peint, gribouille des femmes (Et parfois, en douce, quelques monstres et deux trois bonhommes à gros nez) et, accessoirement, il joue du piano.

Mais il déteste le bricolage, le jardinage, la mécanique… et le foot (surtout le foot). C’est dire si ce personnage est un type peu fréquentable.

Pourtant… il semblerait que les femmes apprécient les types « peu fréquentables ».
Allez comprendre…

Les Artistes du mois

René-Augustin BOUGOURD

René-Augustin BOUGOURD

René-Augustin BOUGOURDNé en 1950, professeur d'Histoire-Géographie jusqu'en 2010, René-Augustin BOUGOURD se revendique comme un homme d'images, avec une production photographique et audiovisuelle ininterrompue depuis le début des années 1970. Réalisateur de plus d'une...

Pico

Pico

PicoAprès avoir suivi parallèlement des études de musique au conservatoire et à l’Ecole Normale de Musique et des cours d’architecture et de dessin à l’Ecole des Beaux-Arts du Havre, PICO a exercé dans un premier temps le métier de musicienne. Elle a exploré ce...

Emilie Sénéchal

Emilie Sénéchal

Emilie SénéchalBiographieJe suis Émilie Sénéchal, autodidacte dans mon art, je vous invite à voyager au fil de mon imaginaire. Passionnée d’art créatif depuis l’enfance, j’ai toujours aimé m’exprimer en dessin, en peinture, en modelage, toucher à tout et en mettre...

Jean-Roger Grais

Jean-Roger Grais

Jean Roger GraisNé le 19 Mai 1952 à Avion dans le Pas de Calais (62)Mes études se sont déroulées à l’Ecole des Beaux-Arts de Douai (59)Puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.Après avoir passé le concours de l’Education Nationale en 1978, j’ai...

Rémi BÉNARD

Rémi BÉNARD

Rémi BÉNARDRémi, une enfance haute en couleur, Joie !!!! Une adolescence expérimentale de l'interdit. Prises de risques. Une croissance introspective, acceptation des résultats issu de l’expérience « vie ». Un début de maturation, réminiscence de l'enfant intérieur....

Maea

Maea

MaeaMaea intéressée par les arts plastiques, quelques prédispositions en dessin mais voulant déjà toute jeune créer mon propre style en essayant plusieurs techniques je suis  autodidacte , toujours en évolution.

Annie NIVERT

Annie NIVERT

Annie NIVERTJe dessine depuis toujours.La passion pour l’aquarelle est arrivée avec la recherche de la couleur. J’ai aimé la fraicheur des pigments, la facilité apparente du matériel et surtout le médium : l’eau. Mais l’aquarelle, c’est autre chose, c’est un...

Elbéger

Elbéger

ElbégerElbéger Philippe est un artiste primé basé en France dont les peintures ont été largement exposées à l'échelle nationale. Par son expression artistique, il s'efforce de dépasser l'équilibre de la composition, y compris une forme de spiritualité qu'il ne peut...

Francis Bouvet

Francis Bouvet

Originaire de la région parisienne a travaillé de nombreuses années dans le cabinet d’architecte de son père et dans d’autres agences. Depuis les années 1980, il vit et travaille en Normandie près de Bayeux.

Après avoir été grand voyageur de par le monde, lecteur assidu nourri de mythologies d’ici et d’ailleurs, féru d’histoire, navale en particulier, il se consacre depuis plusieurs années à sa passion du dessin et de la peinture, passion qui ne l’a jamais quittée depuis sons enfance.

D’un style précis, minutieux, son travail, parfois naïf, parfois savant, jamais anodin, est servi par un imaginaire sans contrainte, qui se place dans la lignée du surréalisme (on pense à Magritte, Max Ernst ou Giorgio de Chirico), utilisant des perspectives empiriques et des géométries trompeuses. Il y a là une très grande cohérence dans l’approche de la thématique et de la technique, où il faut découvrir la subtilité du propos sous une apparente facilité. L’insolite, l’étrangeté, parfois l’humour du propos agrémentent le plaisir.

Sa préférence va vers le crayon graphite, mais il est aussi bien à l’aise à la plume et à l’encre de chine. Sans doute, aussi, aurait-il pu être graveur, bien que, jusqu’à maintenant, ce moyen d’expression ne l’attire pas. Sa peinture, acrylique, est colorée, franche, équilibrée, privilégiant les sujets sur un sol flottant dans un espace incertain où l’œil se perd.

Martine Durand

Martine Durand

Mes peintures incarnent des espaces imaginaires, paysages suggérés ou énigmes, silhouettes ou visages aux contours parfois inachevés.

Elles invitent à une plongée atemporelle entre abstraction souvent peuplée et allusions figuratives .Mes sources d’inspiration sont le plus souvent en lien avec la Nature et les éléments Terre et Eau .

Réinventer ainsi un monde d’images et de couleurs, en laissant advenir ce que les formes aléatoires induisent, pour restructurer de nouveaux espaces d’étonnement, tel est mon propos

Pour moi la peinture est un chemin à la rencontre de l’inattendu de soi, de l’autre. Une manière de fêter ensemble  l’émergence d’un futur, promesse de beauté ou d’apaisement dans un monde voué au chaos permanent.

André Dognon

André Dognon

André Dognon

Depuis l’enfance, j’ai toujours été passionné par le dessin.

J’ai eu la chance de pouvoir pratiquer un métier lié à ma passion.

En effet, pendant 43 ans, j’ai travaillé comme dessinateur artistique et comme responsable de collections dans différentes entreprises de papiers peints en France et à l’étranger.

A la retraite depuis 2011, j’ai le plaisir de revenir à mes amours, c’est-à-dire peindre et exposer mes tableaux dans différents salons.

Mon style de peinture est la peinture à l’huile.

Je fais partie des Amis des Arts et de l’Académie des Arts et je suis membre de l’Institut Européen des Arts Contemporains depuis août 2015.

Depuis une trentaine d’années, je vis à Pringy, petite ville de Seine-et-Marne, qui possède un parc magnifique dans lequel je puise une grande partie de mon inspiration.

Au fil de mes escapades, je peins, selon mes coups de coeur, des paysages de Moret-sur-Loing, Honfleur, Châtel, Livry-Gargan qui possède également un parc magnifique, etc…

Christian Candelier

Christian Candelier

Christian Candelier

Après une première vie professionnelle en entreprise, Christian Candelier s’est engagé, depuis 2011, dans sa passion artistique et pratique la sculpture à plein temps ainsi que la peinture.

Après avoir suivi des cours et stages de modelage depuis 2001 (Noc Thu Flament,  Yann Guillon, Anne Rigaloff, François Chammings, Philippe Faraut), il crée avec bonheur ses nus féminins habités par l’élégance et la grâce.

Il explique : « ma démarche artistique est portée par le désir de dégager les courbes de la nature particulièrement celles des corps féminins ». Ce qui le pousse à chercher la perfection dans le toucher, à tenter de sentir ces courbes lisses sans jamais se heurter au défaut.

Son inspiration est également exacerbée par les publicités de haute couture, de parfums et de tableaux. « J’aime les défis comme celui de représenter en 3D ce qui m’a ému en 2D. J’ai envie que mes sculptures apportent de l’émotion dans les intérieurs ».

Dans son école de sculpture dans le 15ème à Paris il a donné des cours de modelage dans d’octobre 2012 à juin 2017 et a repris des stages dans son nouvel atelier de Viroflay

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Vincent Bionaz

Vincent Bionaz

Vincent Bionaz

Je suis né en 1972 et je vis à la Croix en Brie, en seine et marne, le village où fut écrit le roman de renard. Étant jeune j’ai toujours dessiné des thèmes de science-fiction ou de « fantastic ». J’ai fait des études dans d’autres domaines qui ne m’ont pas réussi alors je me suis remis à faire de la bande dessinée vers 15 ans sans aboutir hélas mais ce n’est que partie remise.

Depuis j’ai découvert la peinture d’abord à l’acrylique puis très vite à l’huile. Et maintenant j’expose quelques toiles à provins et Barbizon. J’ai même fait ma première expo individuelle à provins en 2017. Mes thèmes restent l’imaginaire, la SF, l’architecture, le gothique… J’aime jouer avec les volumes les perspectives les lumières les clairs-obscurs. J’aime créer des ambiances étranges dans des lieux toujours trop grands, vivant dans une ferme. J’aime peindre les vielles pierres, des vieux bâtiments abandonnés. Vous ne verrez pas beaucoup de personnages dans mes toiles ou peut-être des tout-petits. J’ai quand même rempli presque un carnet de dessin de visages et de corps mais ce n’est pas ma spécialité. Maintenant, il ne me reste plus qu’à me faire connaître.

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

France Gauthier

France Gauthier

France Gauthier

Née dans la vallée de la Loire,c’est toujours là que je vis, que je peints depuis plus de 30 ans.Ma facture de peintre : abstrait,symboliste; les formes géométriques présentes et renouvelées ,les couleurs généreuses, dynamiques… sans aucun doute mes œuvres possèdent un langage pictural éloquent,mes créations s’affirment en valeurs fortes, signant ma liberté d’être,d’épanouissement artistique.Mes œuvres excluent l’immobilisme,le mouvement est omniprésent. »L’Art n’est pas une imitation,Mais une Conquête »André Suarès ».

2011-Prix « Médaille de l’assemblée Nationale-au Salon des artistes Saumurois

2010-la galerie Artmonti 75004-Paris île St Louis -expose- certaines de ses toiles.

1998-Prix du jury-au salon International d’Art contemporain sur la musique.1997-Prix *Esprit de création et de recherche*au 7 ème-salon International d’Art contemporain sur la musique.1996-Prix du jury au salon d’art contemporain sur la musique.

1995 -1er prix au salon des artistes de Maine et Loire.A participer à de nombreux salons de sa région…et à l’extérieur du département.Nombreuse expositions personnelles.Depuis

1997 l’artiste habite le charmant village Ligérien. à 10 km de Saumur (49400) et à 35 km d’Angers -Cunault- face à la Prieurale du Onzième et treizième siècle.

Serge RAT

Serge RAT

Serge RAT

L’artiste Serge Rat peint « la société en marche » en s’attachant aux silhouettes.

Le peintre des chemins de vie

Dès que l’on franchit le seuil de la galerie Juste un instant, au 37, rue Gabriel Cortel à JOIGNY on est immédiatement saisi par l’univers pictural très identifiable de Serge Rat. L’artiste nous montre « une société en marche où les chemins de vie se croisent, où les liens se font et se défont. Où on se rencontre et on s’éloigne. »

« L’ombre,

c’est l’âme »

Le chemin, c’est son thème, à Serge Rat. C’est son identité artistique. Les personnages, peints à l’acrylique, sont suggérés par des silhouettes noires, toujours en mouvement, sur un fond blanchi à la poudre de marbre de Carrare. Au spectateur d’y « attarder son regard pour s’interroger sur leurs parcours de vie ».

Souvent, Serge Rat peint les ombres des personnages. « Elles sont le prolongement d’un être, nous ne pouvons-nous en séparer. L’ombre, c’est l’âme. » Parfois, il ajoute une touche de couleur pour rééquilibrer sa composition. Il ne fait rien au hasard, celui qui a commencé à peindre à 25 ans en fréquentant les ateliers de maîtres. C’est vers l’âge de 40 ans qu’il est repéré par un galeriste à Paris. En 1997, il saute le pas en intégrant le Marché de la création à Montparnasse.

Depuis 2014, l’homme, qui a toujours aimé les collectifs, expose à l’international grâce à son appartenance aux galeries « Carré d’artistes ». Il expose actuellement à Cologne et La Haye.

Expositions récentes

2021 : galerie LA HAYE

2020 : galerie Cologne

2020 : galerie Amsterdam

2019 : galerie Marseille

2019 : galerie Paris-Marais

2018 : ouverture de notre galerie à JOIGNY

2018 : galerie Cologne

2018 : galerie Barcelone

2018 : galerie New York

2018 : galerie Philadelphie

2017 : galerie Milan

Les Artistes du mois

René-Augustin BOUGOURD

René-Augustin BOUGOURD

René-Augustin BOUGOURDNé en 1950, professeur d'Histoire-Géographie jusqu'en 2010, René-Augustin BOUGOURD se revendique comme un homme d'images, avec une production photographique et audiovisuelle ininterrompue depuis le début des années 1970. Réalisateur de plus d'une...

Pico

Pico

PicoAprès avoir suivi parallèlement des études de musique au conservatoire et à l’Ecole Normale de Musique et des cours d’architecture et de dessin à l’Ecole des Beaux-Arts du Havre, PICO a exercé dans un premier temps le métier de musicienne. Elle a exploré ce...

Emilie Sénéchal

Emilie Sénéchal

Emilie SénéchalBiographieJe suis Émilie Sénéchal, autodidacte dans mon art, je vous invite à voyager au fil de mon imaginaire. Passionnée d’art créatif depuis l’enfance, j’ai toujours aimé m’exprimer en dessin, en peinture, en modelage, toucher à tout et en mettre...

Jean-Roger Grais

Jean-Roger Grais

Jean Roger GraisNé le 19 Mai 1952 à Avion dans le Pas de Calais (62)Mes études se sont déroulées à l’Ecole des Beaux-Arts de Douai (59)Puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.Après avoir passé le concours de l’Education Nationale en 1978, j’ai...

Rémi BÉNARD

Rémi BÉNARD

Rémi BÉNARDRémi, une enfance haute en couleur, Joie !!!! Une adolescence expérimentale de l'interdit. Prises de risques. Une croissance introspective, acceptation des résultats issu de l’expérience « vie ». Un début de maturation, réminiscence de l'enfant intérieur....

Maea

Maea

MaeaMaea intéressée par les arts plastiques, quelques prédispositions en dessin mais voulant déjà toute jeune créer mon propre style en essayant plusieurs techniques je suis  autodidacte , toujours en évolution.

Annie NIVERT

Annie NIVERT

Annie NIVERTJe dessine depuis toujours.La passion pour l’aquarelle est arrivée avec la recherche de la couleur. J’ai aimé la fraicheur des pigments, la facilité apparente du matériel et surtout le médium : l’eau. Mais l’aquarelle, c’est autre chose, c’est un...

Elbéger

Elbéger

ElbégerElbéger Philippe est un artiste primé basé en France dont les peintures ont été largement exposées à l'échelle nationale. Par son expression artistique, il s'efforce de dépasser l'équilibre de la composition, y compris une forme de spiritualité qu'il ne peut...

Lila Roz

Lila Roz

Lila ROZ – Sculpteur

1979 – Lila, découvre la sculpture au musée Zadkine. Elle a 12 ans. Coup de foudre.

Ce premier contact avec l’art l’amène naturellement à se réaliser pendant quelque trente années à travers différents métiers artistiques. Elle est successivement comédienne, auteur, compositeur et chanteuse.

Comédienne et chanteuse, elle part du Cours Simon en 1990 avec un 1er Prix, pour diriger une Compagnie de théâtre, et Lyrique : « Opéra Sud « , avec Hubert Humeau, pendant 14 ans .  Sa compagnie réalise de nombreuses créations, mises en scènes d’opéras comiques et spectacles musicaux, en tournées dans les Opéras Français (Marseille, Montpellier, Rennes, Toulon, Monaco etc) … ainsi que dans divers théâtres et Festivals. (7 ans au festival d’Avignon). Fantaisiste dans le répertoire lyrique.

Elle se forme ensuite au Music-Hall, et continue avec le chant (Jazz, Blues, Variété) et la danse (10 ans de Modern-jazz et 10 années de claquettes).

Elle écrit et met en scène (entre autres:) « La chasse à l’Homme » qui fut un « Evènement Télérama » en 2003 !

Un spectacle musical en hommage à Boris Vian qui tournera plusieurs années dans de nombreux théâtres Français.

Durant 5 ans elle travaillera régulièrement à France Culture pour les Lectures Dramatiques en tant que comédienne.

2007 – La sculpture la rattrape. Elle travaille l’argile sans relâche et enrichit progressivement son univers créatif en se formant aux techniques du modelage.

Depuis 2012, elle revient à la Sculpture, et multiplie les expositions à Paris et en ïle de France.

2014 – Rencontre avec Rasko : il apprécie l’exigence de Lila et l’inspiration de ses premières œuvres. Le sculpteur décide de l’accompagner dans sa recherche et lui propose son atelier. L’œuvre de Lila prend un virage à 180° et une envergure inattendue. D’un figuratif onirique elle passe rapidement à l’abstraction. Elle crée des lignes épurées d’où émane une énergie vitale, caractéristique de l’Art Primaire et des œuvres antiques Cycladiques.

Le résultat de ces années d’exploration témoigne d’une créativité libre, féminine, et résolument contemporaine.

Expositions, Salons et Galeries :

  • 2015
    • Salon du Château de Buc
  • 2016
    • Salon d’Ile de France. Bourg La Reine
    • Salon de Printemps. Sceaux. Prix du jury.
    • Salon de l’ADAC. Chatillon.
    • Salon SAI. Salon d’Automne International. Sfax. Tunisie.
  • 2017
    • Commande de Sculptures animalières par Monsieur Yves Jego, alors Député-Maire de Montereau. Emplacement des oeuvres : Parc des Noues.
    • Salon d’Art de Saint Germain Les Corbeil.
    • Prix Géant des Beaux-Arts.
    • Salon de l’ADAC. Chatillon
    • Salon du Château de Buc.
  • 2018 :
    • Janvier  Salon de Charenton.
    • Fevrier  50eme Salon Ile de France. Bourg La Reine.
    • Mars 40eme Salon Verrières Le Buisson
    • Avril Salon de Printemps. St Flour. Invitée d’honneur.
    • Mai Parc Floral de Vincennes
    • Octobre  Salon d’Automne. Champs Elysées : Présentation d’une œuvre de 2,50m.
    • Novembre  Galerie Thuillier. Exposition. Paris IVème.
    • Décembre  Création d’une galerie d’Art : 33 rue Grande 77630 BARBIZON avec Pascal Winkler.
  • 2019
    • Février  Ouverture officielle de la galerie ROZ & WINKLER
    • Lila Roz prend la Direction de la galerie.
    • Mars  Salon de Verrières le Buisson.
    • Salon Grand Format à Mennecy . Prix du Salon.
    • Septembre  Salon des Petits Formats. Mennecy.
    • Octobre  Salon de Touques (Normandie)
    • Novembre  Salon de Ballancourt.

Les Artistes du mois

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Anne Vignau

Anne Vignau

Anne Vignau

Autodidacte, j’ai débuté il y a une quinzaine d’années par des portraits au pastel, puis, obligée d’abandonner ce médium pour cause d’allergie, j’ai opté pour l’acrylique.

J’ai participé pendant deux ans à des ateliers de peinture,

Je peins à présent à plein temps dans mon atelier depuis 2014

Ma démarche artistique vise, outre la représentation poétique des lieux, qu’ils soient urbains ou naturels, la communication des émotions et la fascination que je ressens face à l’impact que peut avoir la lumière sur les formes et les couleurs…

Ma préoccupation première est donc la retranscription de cette lumière, et de l’atmosphère ainsi ressentie.

Travailler la lumière implique techniquement un travail sur les jeux d’ombre, les textures, les couleurs, leurs contrastes, et de plus, l’utilisation du couteau à peindre et de l’acrylique, outils de spontanéité à mes yeux, participe aa la retranscription d’un instant donné.

Influences

Impressionnistes

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Béatrice Espejo

Béatrice Espejo

Béatrice Espejo

Ce que j’ai fait… Rien qui ne puisse compter pour les autres, mais…….je l’ai fait.

On peut résumer cela en un mot que tout le monde connait bien: « Autodidacte ».
Ma technique?
Acrylique sur toile, agrémentée d’autres matériaux essentiels , la passion et l’imagination.
Mon parcours?
Encore un peu court, mais…
-La création de ma propre galerie en mars 2017
-Exposition à l’église romane de Balazuc Du 1er mai au 25 juin 2017
-Exposition avec ARTS CULTURE COULEURS à Valence
Du 04 au 08 septembre 2017
-Exposition avec ART CULTURES COULEURS à la Voulte sur Rhône
Du 09 au 18 juillet 2018
-Exposition au salon Blou’Art à Thueyts (Ardèche) Les 7-8 et 9 septembre 2018
2019
Exposition à la galerie Art et Miss 75003 Paris(Quartier du Marais)
Du 1er au 28 avril 2019
Du 03 juillet au 24 août 2019
2020
Exposition à la galerie Art et Miss 75003 Paris (Quartier du Marais)
Du 05 mars au 03 Avril 2020
du 28 novembre 2020 au 07 janvier 2021

office de tourisme barbizon fontainebleau

Retrouvez nous sur le site de l’office de tourisme de Fontainebleau

Patrice Guéritot

Patrice Guéritot

Patrice Guéritot

Patrice Guéritot est photographe et participe à l’exposition de la galerie où il présente ses photographies équines.

« Depuis plus de 30 ans, je ne fais que ça, je ne sais faire que ça, je suis photographe. Je viens de milieu de la mode, de la pub, lingerie cosmétique, et puis à côté de ça, passionné des chevaux, mais alors ça depuis ma plus tendre enfance. Toujours toujours toujours avec les chevaux pour ma passion. » 

J’ai commencé à photographier des chevaux en liberté parce que je suis fasciné, émerveillé on va dire par les chevaux en liberté. Autant je suis cavalier, donc je les monte, je passe pas mon temps à les regarder mais le cheval reprends son éclat naturel, toute son importance, c’est incroyable quand il est en liberté, donc, j’ai commencé à en faire quelques uns et j’ai trouvé ça tellement beau que j’ai continué. Ça fait presque 3 ans que je travaille sur ce projet et je suis toujours aussi émerveillé.